REFORME DU CODE ELECTORAL

Publié le 23 Décembre 2010

urne-300x286Le code électoral actuel est ANTIDEMOCRATIQUE parce qu'il privilégie uniquement 2 partis:l'U.M.P. et le P.S. Ces deux partis ne correspondent pas aux sensibilités politiques des françaises et des français. Lors des régionales les élus ne représentent que 35 à 40 % des inscrits sur les listes électorales.La liste dite majoritaire ne représente en fait que 10 à 15 % des inscrits et nous impose ses choix. Il faut donc reformer le système actuel et le rendre DEMOCRATIQUE pour que les votants soient environ 80 % des inscrits.

PROPOSITIONS:

Les élections devraient toutes se dérouler sur 1 tour. La personne ou la liste arrivé en tête sera élue. Dans le scrutin de liste la tête de liste deviendra automatiquement maire ou président. Il désignera les membres de son équipe pour le seconder.Mais tous les conseillers seront élus à la proportionnelle intégrale.

Toutes les élections devraient avoir une durée de mandat identique,par exemple 6 ans.A mi-mandat la moitié des élus seraient renouveler et donc ensuite élus pour 6 ans.Ainsi les élus seraient obligés de légiférer en notre faveur si la malorité veut conserver ou améliorer son nombre d'élus.Par contre le président de la république serait également élu pour 6 ans et non renouvelable.Il désignerait également ses collaborateurs et assumerait l'entière responsabilité des décisions prises avec l'accord des députés. L'assemblée nationale serait composée de 1 élu par département + des élus suivant le système sénatoriales(objectif:conserver la representation des régions et introdiure de la proportionnelle) . Le sénat serait alors supprimé. L'ensemble des élus et leurs suppléants à leur tour éliraient les députés européens et leurs suppléants.Nous aurions alors 4 types d'élections:la présidentielle,les élections nationales des députés,le couple département-région et le couple commune-communauté des communes.

Le problème à régler serait de représenter toutes les sensibilités politiques.La France se divise en gros en 2 tendances: les étatistes et les libéraux. Chaque tendance peut à son tour se diviser en 3 :les extrêmes,le milieu et le centre qu'il faudrait regrouper en fédération pour se retrouver avec les 2 tendances indiquées précédemment. Chaque parti resterait indépendant et serait financé par ses adhérents qui recevraient un avoir fiscal à joindre à leur déclaration de revenus et fourni par la sensibilité politique choisie par l'adhérent. Chaque sensibilité se prononcerait pour participer à la fédération de son choix et ainsi être présente pour la désignation des candidats qui se ferait sous forme de primaire en utilisant l'outil moderne du vote per internet; Une sensibilité pourrait refuser le choix du courant de pensée :étatisme ou libérale. Dans ce cas elle pourrait présenter des candidats que si lors des primaires indiqués précédemment elles obtiennent par exemple 5 % des inscrits les autorisant à le faire.

 C'est une proposition . Il y a d'autres propositions à faire pour que toutes les sensibilités puisent être présente et avoir des décisions DEMOCRATIQUES.

 

Rédigé par moulin

Publié dans #liberalisme

Repost 0
Commenter cet article