MEDIATISATION= ELECTION ??

Publié le 21 Décembre 2010

LA LIBERTE QUI CAPITULE

 

 

« La liberté qui capitule, ou le pouvoir qui se dégrade, n’obtient point merci de ses ennemis » (Chateaubriand – « Mémoires d’outre-tombe »)

 

          280px-Freiheitsstatue NYC full-copie-1  Rien ne saurait mieux actualiser la situation à laquelle nous sommes désormais confrontés, que ces mots de Chateaubriand. Il a fallu que Marine LE PEN soit crédité  de 27% d’opinions favorables, que 17% des électeurs  déclarent vouloir voter pour elle au premier tour de la présidentielle de 2012, et une émission télévisée « A vous de juger » dont elle est sortie grandie en dépit de journalistes déstabilisants… pour qu’un consensus virtuel de diabolisation de l’intéressée s’établisse aussitôt au sein de la nomenklatura  politico-médiatique française. Il a fallu, trois jours plus tard, vendredi 10 décembre, une phrase sortie d’un discours d’une heure trente, pour que du virtuel l’on passe au concretet que, de Martine Aubry à JF Copé, en passant par le MRAP, la Ligue des Droits de l’Homme, le Collectif Contre l’Islamophobie en France (qui ont porté plainte pour « incitation à la haine raciale », rien que ça !) et les associations prétendues humanitaires,  s’instaure une polémique parfaitement réfléchie consistant à condamner et fustiger sans la moindre retenue le « vrai visage » de Marine Le Pen. Quelle était cette phrase : «Il y a quinze ans on a eu le voile, il y avait de plus en plus de voiles. Puis il y a eu la burqa, il y a eu de plus en plus de burqa. Et puis il y a eu des prières sur la voie publique (...) maintenant il y a dix ou quinze endroits où de manière régulière un certain nombre de personnes viennent pour accaparer les territoires. Je suis désolée, mais pour ceux qui aiment beaucoup parler de la Seconde Guerre mondiale, s’il s’agit d’en parler, on pourrait en parler… Certes, y a pas de blindés, y a pas de soldats, mais c’est une occupation tout de même« Si nous ne pouvons plus rien pour les morts d'hier, nous pouvons encore empêcher les souffrances demain, et c'est notre rôle ». Et c’est ce mot « occupation »qui a déclenché un raz de marée politico-médiatique… ce seul mot qui a permit à nos « élites » de crier « haro sur l’extrême droite ! » et de se lancer à l’assaut du processus de « dédiabolisation » entrepris par le FN, que le politologue, Dominique Reynié, analyse de la sorte : « Les Français ne perçoivent plus seulement le FN comme un parti d’extrême droite mais comme un parti populiste et populaire transcendant la droite et la gauche »....

En conclusion, sile FN ne cesse de grimper dans les sondages, ne doit-on pas voir là le désaveu du peuple français envers la politique de Nicolas Sarkozy ? N’est-ce pas le signe d’un échec contre sa politique aggravant le chômage, l’immigration et l’insécurité ? En réalité, les électeurs ne sont-ils pas lassés de ces hommes politiques qui se partagent régulièrement le pouvoir et qui, inexorablement, enfoncent la France dans un abîme de calamités ? Et ces matamores devraient s’inspirer de cette mise en garde de Chateaubriand où l’on pourrait bien attribuer le rôle de l’innocentà Marine Le Pen : « Ce n’est pas de tuer l’innocent comme innocent qui perd la société, c’est de le tuer comme coupable ». A méditer…

                                                                                                                                                               José CASTANO

                                                                                                                                       e-mail : joseph.castano0508@orange.fr

Pourquoi toute cette médiatisation? Simplement parce que 27% des personnes interrogées partagent cette opinion et que 17% pensent voter pour elle si elle se présente. Elle a reussi un grand coup médiatique dont la conséquence sera que le 17% augmentera.Plus les médias en parleront,plus le % de votants pour elle augmentera.Le P.S a intérêt à ce qu'elle soit présente au 2ème tour et le président de l'UMP aussi de façon à le favoriser en 2017 sa candidature.Voila un exemple de l'hypocrisie de certains. 

Comme il est écrit dans les 4 vérités:

La fleur du passé français, c’est évidemment la fleur de lys ; mais le propre des fleurs n’est-il pas de refleurir un jour ? Gardons espoir le jour viendra ou le peuple chassera démocratiquement nos politiciens de métier qui pensent à leur porte feuille en prenant l'argent dans le notre. EST-CE DU VOL?

 

Rédigé par moulin

Publié dans #liberalisme

Repost 0
Commenter cet article